Notre enquête dans une publication du Ministère

L’enquête réalisée en Pays de la Loire sur les jeunes et la musique, est relatée dans la publication de l’Observatoire des Politiques Culturelles OPC  pour le Ministère de la Culture.

Cette publication vise à repérer les enquêtes sur les pratiques culturelles menées à l’échelle territoriale en vue de la sortie de la fameuse étude sur les pratiques culturelles des français (à paraître en 2018).

Lire la publication du Ministère

Publics de concerts et rapports aux risques

Présentée en conférence de presse au Printemps de Bourges 2017, cette étude remplit 3 objectifs :

  • connaître les pratiques de fréquentation de concerts,
  • sonder les comportements de protection quant aux risques auditifs,
  • évaluer l’impact de la campagne de prévention auprès du public.

Dans le cadre du “Mois de la Gestion Sonore”, Agi-Son coordonne une campagne de prévention intitulée “HEIN?” qui promeut la sensibilisation et l’information quant aux risques auditifs. L’étude est menée en partenariat avec l’ensemble des salles et relais régionaux d’Agi-Son.

Lire le rapport

Une étude réalisée en avril 2017 par SoCo pour AGI-SON.

The Euro Regional Music Meeting

Mise en perspective des enjeux économiques et culturels révélés lors des rencontres euro-régionales sur les musques actuelles.

Ces rencontres européennes TERMM entrent dans le dispositif européen Interreg IV.  Leur objectif est de mettre en commun des expériences, des récits et des approches théoriques d’acteurs diversifiés sur le thème des musiques actuelles, dans le large cadre que représente l’Europe.

Lire l’étude complète

Thèse de Doctorat en Sociologie

Cette thèse, réalisée sous la direction de Bernard Eme, a été soutenue le 16 décembre 2014 au sein de l’Ecole Doctorale Sesam, du laboratoire Clersé CNRS et de l’Université de Lille 1, obtenant la mention très honorable et les félicitations du jury. 

Elle a pour objet les pratiques sociales se déployant sur les scènes locales comprises comme ensembles d’acteurs que sont les musiciens (créateurs), les intermédiaires (professionnels et politiques) et les auditeurs (publics).

Elle contribue à la compréhension des modalités d’engagement des musiciens pluriactifs et intermittents, dans des pratiques mues par la volonté d’exprimer une singularité entrant en tension avec le régime d’une communauté qui accorde ou non sa reconnaissance.

Il s’agit d’identifier sur le territoire étudié, ces pratiques façonnées par des représentations sociales plurielles et en tension entre monde vécu et réalités contraintes.

Un double cadre théorique combinant les sociologies compréhensive et pragmatique est mobilisé. La période étudiée est de 5 ans (2009-2013) et l’étude empirique repose sur deux démarches méthodologiques. 

Une analyse qualitative réalisée à partir d’entretiens semi-directifs menés auprès de 52 acteurs et une enquête quantitative dont l’objectif est de vérifier les constatations empiriques quant aux profils sociologiques des musiciens étudiés.

Les résultats révèlent l’ambivalence des représentations sociales de l’ensemble des acteurs concourant à la formation des scènes locales. La dimension coopérative des pratiques et leur inscription dans des conditions matérielles favorisées par l’ère numérique ont été mises en évidence.

Lire la thèse complète

 

Chapitre d’ouvrage sur l’observation

Ce chapitre conceptualise 3 formes de légitimité qui président à la réussite de l’observation du secteur culturel : la technicité, l’ancrage et la représentation.

Il présente les perspectives de co-construction ouvertes par l’usage de la méthode d’observation participative et partagée.

Lire le chapitre

Chapitre de l’ouvrage « Le développement solidaire des territoires » codirigé par Emmanuel Bioteau et Karine Féniès-Dupont, paru en 2015 aux PUR.

Dynamiques autour de la culture

Paru aux Presses Universitaires de Rennes dans l’ouvrage intitulé « Le développement solidaire des territoires » codirigé par Emmanuel Bioteau et Karine Féniès-Dupont.
Ce chapitre propose un historique de la prise en considération des musiques actuelles par les pouvoirs publics. Il fait état de leur déploiement au travers de l’économie sociale et solidaire.

Publics & Économie des Festivals

22 000 festivaliers ont répondu à cette enquête !  Elle porte sur les modes de déplacement, les dépenses, l’origine géographique mais encore les catégories socio-professionnelles des publics de 9 festivals.

 

Les données budgétaires des festivals ont également été analysée afin de dresser leurs modèles économiques et modes de fonctionnement.

Lire la synthèse

Une étude publiée en octobre 2016, et réalisée pour le Pôle à partir de données produites par le cabinet GECE.

Profils et conditions de vie des musiciens

Qui sont les musiciens de jazz ? Comment vivent-ils ? Les profils, les modes de vie ainsi que les modalités de financement de ces musiciens sont abordés dans cette étude. 

Les données sont issues d’une large enquête sur les musiciens réalisée en 2015 dans les régions Pays de la Loire et Centre Val de Loire.

L’enquête sonde leur situation : données socio-démographiques, organisation de l’activité (production discographique, diffusion,…), conditions matérielles d’existence, afin d’offrir une photographie des musiciens aujourd’hui.

Lire le 4 pages

Une étude publiée en janvier 2016, réalisée pour le Pôle, la Fraca-Ma, et le Petit Faucheux.

Jeunes & Musiques à l’ère Numérique

Quels sont les styles musicaux préférés des jeunes aujourd’hui ? Combien de temps passent-ils à écouter de la musique par jour ? Et ce, à quelle fréquence et quels volumes ? Mais aussi sur quels supports ?

Filles et garçons entretiennent-ils des rapports différents à l’écoute, au téléchargement, aux risques auditifs ? Cette étude réalisée auprès de 2 200 jeunes âgés de 12 à 19 ans permet de répondre à toutes ces questions.

Lire l’étude

Etude publiée en mars 2015, réalisée pour le Pôle, en partenariat avec Mus’Azik.